Home SEO Indexation prioritaire pour les pages HTTPS !
Indexation prioritaire pour les pages HTTPS !
5

Indexation prioritaire pour les pages HTTPS !

5

Google poursuit sa quête d’un Web plus sur en indexant en priorité les pages https. On découvre cette nouvelle tombée ce jeudi 17 décembre 2015.

Indexer les pages https par défaut

Zineb Ait Bahajji a annoncé ce soir que Google continue sa vaste campagne de promotion pour un Web plus sur, en optant pour un nouveau traitement de l’indexation des pages. En plus du récent booste accordé aux adresses sécurisées, le moteur de recherche a décidé de promouvoir encore plus le https dans les SERP.

Pour faire simple, qu’est-ce qui va se passer ? J’ai envie de dire « pas grand-chose ». En fait, quand des doublons de page http/https seront trouvés, c’est la page https qui prévaudra sur la page http (pour l’affichage dans les pages de résultat). Donc coté SERP : Google va faire le tri pour vous. Et présentera toujours la version https de votre page. Cependant, comme l’a rappelé Mathieu, ça ne dispense pas de faire attention à l’unicité de vos contenus (http/https/www/no-www etc).

Ca ne résout pas le problème de la diffusion/canalisation du jus, et que les 301 seront les bienvenues pour éviter la dilution du jus. La nouvelle priorité d’indexation ne change rien à la problématique de la « version » de l’URL qu’on présente aux bots .

Le protocole https va fonctionner comme une gigantesque canonical (si…)

Les prédicats de base est « les pages https prévalent sur les pages http si » :

  • la page https n’est pas interdite dans le robots.txt
  • le serveur possède un certificat de sécurité valide
  • la page ne redirige pas l’utilisateur vers une page non-sécurisée
  • la page ne contient pas de balise « noindex »
  • la page en question ne contient pas de dépendance non sécurisée (une image, un script, une feuille de style, une typographie, n’importe quoi qui serait inséré sur la page en http)
  • il n’y a pas de balise canonical vers la page http
  • la page ne renvoie pas vers des pages internes en http
  • le Sitemap contient les adresses https, ou ne contient pas les adresses http

Donc ça n’est pas si automatique que ça en définitive ! Le truc auquel je pense tout de suite, ce sont les liens qui peuvent être faits en URL absolu : ça annulera purement et simplement cette nouvelle doctrine d’indexation de Google. Si vous préférez les pages http aux pages https, pas de souci, Google vous laisse la main sur cette décision (trop sympa de leur part, hein…).

Mais si vous aviez à l’esprit de passer vers le https, et que vous redoutiez ce qui pouvait se passer au niveau de l’indexation, c’est fixé…(édité suite à l’intervention de Mathieu, puisque ma formule prêtait à confusion, je ne parlais que de l’affichage dans la SERP). Cependant, ça ne résout pas ce qui se passe au niveau de la diffusion du jus et du parcours des surfeurs aléatoires ! D’où le « qu’est-ce que ça change –> Pas grand chose »… Plus qu’à attendre quelques mois que Google propose ses propres certificats SSL (avec le boost qui va bien, évidemment) 😉

GDM-Pixel / Charles Annoni Charles est chef de projet en marketing web et conception de sites. Formateur en référencement naturel, il est également consultant en webmarketing et propose des tutoriels exclusifs en France.

Les commentaires peuvent donner lieu à un lien dofollow si thématique similaire et ancre clean :)

Comment(5)

  1. Par contre le « boost » https est pour le moment complétement inexistant 🙂
    Mais oui, on voit bien Google qui prépare son arrivée sur le marché du SSL. Ca va faire mal aux acteurs historiques :/

  2. Sur le coté absence de boost du passage en https, le constat ne m’a absolument pas surpris, et c’est encore une question de redirection.
    Si tu as un site http avec des tonnes de backlinks http et que tu le passe en https avec les redirections qui vont bien du http, le bonus seo du https sera compensé par la perte de quelques % (15 a priori si on reprend le facteur de téléportation indiqué dans le brevet du PR) qui sont liés à la redirection.

    Concernant l’arrivée de google sur le marché de la certif, j’ai un gros doute, vue l’ancienneté de l’engagement de google sur le sujet de la sécurisation. Avec les moyens qu’a google, s’ils avaient voulu se lancer là dedans, ça ferait un bail qu’ils auraient commencé.

  3. Je suis d’accord pour le « timing », ça fait longtemps qu’ils auraient du s’y mettre. Mais, à mon avis, c’est aussi une histoire de marketing : à mettre la pression sur les webmasters pour qu’ils passent en Https, et à proposer ce service là trop tôt, ils se feraient descendre par tout le monde (« Don’t be Evil » qu’ils disaient). On leur crache déjà beaucoup dessus à cause de la pression sur les Adwords, et il y a quand même d’autres acteurs sur le marché.

    Vu la marge monstrueuse qu’il y a sur un SSL, ça me parait inconcevable qu’ils n’investissent pas dans ce secteur là d’ici quelques années…

  4. Cependant, rentrer sur le marché, même si tu t’appelles Google, est loin d’être simple. Si ma mémoire ne me trompe pas, il y a 12 clés « primaires » dans le monde, dont 8 au moins appartiennent à Verisign/Symantec. Ces clés ne sont pas à vendre. en développer une nouvelle est extrêmement difficile et couteux. Et je vois pas Google se lancer en « marque blanche »…

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *