Home Web Les Emojis dans les SERP : sitot arrivé, sitôt parti !
Les Emojis dans les SERP : sitot arrivé, sitôt parti !

Les Emojis dans les SERP : sitot arrivé, sitôt parti !

0

Il y a quelques semaines, Google a permis l’affichage d’Emoji dans les SERP. Quand j’ai vu le truc se faire, je me suis dit « ça va pas durer » ! À croire que c’est un autre coup de pub de Google, et qu’ils l’ont fait exprès… encore un coup de maître de la part de Google pour faire parler de lui, rien de plus.

Pourquoi Google allait forcément bannir les Emojis des SERP…

Il y a quelques années, les SERP pouvaient être bien plus riche qu’elles ne le sont aujourd’hui grâce à des données structurées telles que schémas.org. Il était possible d’afficher la photo d’un produit dans les résultats de recherche, en petites miniatures à côté de la méta description et de la title.

On pouvait même afficher une rangée de petites étoiles grâce aux « rating » des utilisateurs : je pense notamment à prestashop, où on pouvait, dans le système de commentaires, attribuer une à cinq étoiles à un produit. Résultat : les SERP se sont mises à ressembler à un vrai sapin de Noël. Il était courant de voir un produit, avec sa photo et cinq étoiles sur la première page de Google.

Pourquoi un tel engouement pour ce type d’affichage ? Rien de plus simple : ça faisait monter le taux de clic. L’œil humain est en fait pour repérer ce qui est différent, ce type de pratiques faisait monter mécaniquement le CTR, et vous aviez plus de chances d’être cliqués si votre requête était placée en deuxième position, et que la première position était dépourvue de ces petites fantaisies.

Au bout de quelques mois, Google a supprimé ce type d’affichage, car il faisait baisser le taux de clics sur les Adwords

demo snippets serp

Et l’authorship ?

Pareil pour tout ce qui était rédaction d’articles et la balise author, celle du défunt programme authorship. Il était facile d’afficher la photo de l’auteur dans les SERP à côté du titre d’un article. Les SERP se sont donc transformées en un véritable trombinoscope, et le taux de clics sur les Adwords s’est effondré.

Correctif de Google : on supprime tout ça. Motif invoqué : « perturbe l’expérience utilisateur ». Et mon c**, c’est du poulet.

Suppression des Emojis : une évidence

L’annonce de l’affichage des Emojis il y a quelques semaines, c’était donc une vaste blague. Les responsables de Google savaient pertinemment que tout ce qui différencie l’affichage des SERP a une incidence forte sur le taux de clic. Et les résultats de recherche naturelle, c’est l’offre freemium de Google, puisque sa plus grosse rentrée d’argent, ce sont les Adwords. Ce type d’affichage était donc destiné à disparaître, et vous avez vu que ça n’a pas traîné. Au final, il ne s’agissait que d’une autre campagne de communication de Google, qui nous a encore un peu pris pour des cons.

Bon, de toute façon, on ne va pas se plaindre : déjà, c’était laid. Et en plus, cela permettait de tricher avec la balise title : il n’y avait alors rien de plus facile que d’afficher cinq étoilesà coté de son titre pour espérer booster son CTR. C’était donc la porte ouverte à des pratiques plus ou moins frauduleuses, et on sait bien que Google privilégie maintenant expérience utilisateur (toujours pour la même raison : offre freemium pour attirer le chaland, et proposition d’une offre payante avec les Adwords). Un utilisateur qui se sent trompé ne revient pas (d’où une perte de valeur pour la régie Adwords sur le long terme…).

Quand on a compris ce principe simple (« Adwords first ») , on comprend beaucoup plus facilement toute la stratégie de communication de Google, la raison de la création de ses différents algorithmes, et comment on peut en jouer pour mieux manœuvrer…

 

GDM-Pixel / Charles Annoni Charles est chef de projet en marketing web et conception de sites. Formateur en référencement naturel, il est également consultant en webmarketing et propose des tutoriels exclusifs en France.

Les commentaires peuvent donner lieu à un lien dofollow si thématique similaire et ancre clean :)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *