Home Web Optimiser votre site pour l’index mobile de Google
Optimiser votre site pour l’index mobile de Google
0

Optimiser votre site pour l’index mobile de Google

0

Google est en train de lancer un index spécifique pour les résultats recherche sur téléphone portables. En gros, si votre site est compatible avec les Smartphones, il aura sa place dans cet index prioritaire, poussé par tous les facteurs de ranking qui lui sont rattachés. Si votre site n’est pas compatible avec les mobiles, c’est la version desktop qui sera prise en compte, mais de façon forcément moins prioritaire.

On est dans la continuité logique du Mobilegeddon, et même si votre site est déjà responsive design ou que vous avez une version spécifique pour les téléphones portables, il y a quand même quelques trucs à mettre en place pour être favorisé dans l’index qui arrive prochainement sur le Web.

Une version mobile propre et efficace

Même si votre site est déjà en responsive design ou que vous avez une version mobile, il y a quand même deux ou trois points auquel il faut être attentif si vous voulez offrir une expérience utilisateur satisfaisante sur un Smartphone.

Un design bien pensé

Avoir un site en responsive design, OK. Mais si vos boutons sont trop petits, ou que les liens sont trop proches les uns des autres, ça va être galère pour cliquer : pensez à avoir suffisamment d’espace et des boutons suffisamment gros pour permettre un clic tranquille avec le doigt…

Ne jamais utiliser de flash

Flash est en voie de disparition, le format s’est fait littéralement dévorer par l’HTML 5 et le CSS 3. On en trouve encore un peu sur le Web, et il va sans dire que si vous avez des éléments en flash sur vos pages, ça ne plaira pas du tout aux utilisateurs de Smartphones, ni aux robots de Google qui contrôleront vos contenus.

Flash, c’est mort, il faut passer à autre chose.

Fini les pop-ups

Google a également annoncé une future pénalité pour les sites qui utilisent des pop-ups interstitiels sur les mobiles. Il va donc falloir penser à autre chose pour collecter des leads ou de la donnée utilisateur…

Ne pas bloquer CSS ou JavaScript

Bizarrement, il ne s’agit pas ici de bloquer CSS ou JavaScript pour Googlebot, mais bien pour les Smartphones. Il y encore quelques années, ça pouvait être utile de ne pas afficher toutes les images sur une page, ou de ne pas utiliser tous les JavaScript sur une version mobile, pour voir une page légère et facile à gérer pour un processeur un peu poussif.

Aujourd’hui, certains Smartphones sont équipés de Quads Core, et sont de véritables monstres de puissance. Le problème est donc réglé, et il y a plus de raison de limiter les affichages ou de bloquer certaines ressources sur une page pour mobile.

Le format AMP

Ça, ce n’est pas officiel, mais vu dernières annonces de Google, ça ne m’étonnerait pas que ça passe très bientôt. Cela fait déjà un moment que Google nous bassine au sujet de l’https, et il y a quelques semaines, un porte-parole de Google a annoncé que les pages AMP devraient obligatoirement être sécurisées par SSL.

Donc ça ne m’étonnerait pas que le format AMP soit bientôt privilégié par rapport aux autres dans les serp d’ici quelques temps… Pensez à jeter un coup d’œil au plug-in WordPress qu’on trouve pour ça, ou bien au site officiel du projet AMP

L’optimisation des pages

Là est assez Tricky : l’affichage d’une title, sur une serp classique, c’est 512 pixels de large. Sur les mobiles, on est limité à 284 pixels de large. Au niveau du nombre de caractères, la limite est à 65 caractères, espaces inclus. Sauf que, à la différence de l’affichage classique sur une version bureau, on est réellement limité à 65 caractères. Il va donc falloir rédiger des balises title efficaces, et la logique prévaut également pour l’URL (limitée à 40 caractères), et la méta description (limitée, elle, a 122 caractères).

Autant dire que ça bien faire chier les SEO, car le responsive design prévaut aujourd’hui sur Internet, et on essaie toujours de trouver le juste milieu entre les versions mobile et les versions PC. Là, on peut dire que ça change vraiment la donne. Pour faire un essai de ce nouvel affichage, c’est ici !

L’optimisation locale

Au mois de septembre, Google a sorti « Possum », une grosse mise à jour d’algorithmes pour les recherches locales. Et la recherche sur mobile est quand même très orienté « locale » justement. Si vous voulez vous positionner pour du mobile, sur de la recherche locale, il va donc falloir partir en mode « keyword stuffing », pour apposer le nom de la localité que vous attaquez dans :

  • La balise title
  • La balise H1
  • L’adresse de votre site
  • Les balises Alt
  • La méta description etc.

Oui, je sais, c’est laid, mais c’est comme ça. Vous pouvez également utiliser un générateur de Rich-Snippet, comme celui que vous trouverez sur cette page.

GDM-Pixel / Charles Annoni Charles est chef de projet en marketing web et conception de sites. Formateur en référencement naturel, il est également consultant en webmarketing et propose des tutoriels exclusifs en France.

Les commentaires peuvent donner lieu à un lien dofollow si thématique similaire et ancre clean :)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *